Aide à l’embauche des jeunes : des dispositifs avantageux pour les entreprises même en temps de crise


Aide à l’embauche des jeunes : des dispositifs avantageux pour les entreprises même en temps de crise

L’insertion professionnelle des jeunes, déjà ardue en temps normal, s’est encore complexifiée avec la crise sanitaire. Des défis supplémentaires ont donc émergé du fait notamment de l’incertitude des entreprises quant à la reprise totale de l’activité. Pour répondre à un marché du travail tendu, les pouvoirs publics ont mis en place des mécanismes d’aide à l’embauche des jeunes


Entériné en août 2020, le Plan Jeune est complété par le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du dispositif "France Relance" et concerne notamment les étudiants et tous les jeunes en alternance (contrat d’apprentissage ou de contrat de professionnalisation). Ce plan d’aide passe par de nouvelles mesures en faveur de l’emploi des 16-25 ans. Quelles sont ces aides à l’embauche ? Comment en bénéficier ? Explications.


Emploi des jeunes : quelles aides pour les entreprises ?

Chaque année, ce sont pas moins de 750 000 jeunes qui font leur entrée sur le marché du travail. Les dispositifs pour les accompagner sont nombreux et se caractérisent notamment par des mécanismes d’incitation au recrutement à destination des entreprises.


Le plan 1 jeune, 1 solution vise à offrir à chaque jeune de 16 à 25 ans une solution pour son avenir. Ainsi, pour encourager la première embauche, les entreprises peuvent percevoir une prime exceptionnelle d’un montant maximum de 4 000 € par an pour chaque salarié de moins de 26 ans engagé à temps plein en CDD ou en CDI pour un minimum de 3 mois. La rémunération du salarié embauché ne doit pas dépasser 1,6 SMIC.

Cette aide renouvelable dans la limite de 4 000 € par an est destinée à toutes les entreprises, sous réserve qu’elles n’aient pas procédé à un licenciement économique depuis le 1er janvier 2020. Elle est versée trimestriellement au prorata de la durée du contrat. Prévue jusqu’au 31 janvier, cette aide exceptionnelle a été prolongée jusqu’au 31 mai 2021. L’entreprise dispose de 4 mois à compter de l’embauche pour faire sa demande. Elle n’est pas cumulable avec les autres aides de l'Etat pour l’insertion, l’accès ou le retour à l'emploi, même dans le cas où vous auriez placé le salarié concerné en chômage partiel sur cette période.


L’aide exceptionnelle pour l’embauche en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation


Non cumulable avec l’aide à l’embauche des jeunes, l’aide à l’apprentissage permet de bénéficier d’une prime de 5 000 € pour le recrutement d’un alternant de moins de 18 ans et de 8 000 € si l’alternant recruté est majeur.
Cette aide est versée la première année. Elle peut être sollicitée par toutes les entreprises de moins de 250 salariés. Les entreprises de plus de 250 salariés peuvent également la demander, à condition d’atteindre un certain seuil d’apprentis recrutés. Cette prime exceptionnelle est accordée pour toute nouvelle embauche d’alternant avant le 31 décembre 2021.
Une aide exceptionnelle est également versée aux entreprises qui embauchent un salarié de moins de 30 ans en contrat de professionnalisation dans le cadre de sa formation jusqu’au niveau master. Les dispositions sont identiques à celles du contrat d’apprentissage.


Les autres aides à l’embauche des jeunes 

Des aides sectorielles liées au dispositif VTE (voir encadré) existent également, celles-ci étant cumulables avec l’aide exceptionnelle à l’embauche d’alternants.


Quel accompagnement des jeunes pour favoriser leur embauche en entreprise ?


En plus des mécanismes financiers destinés aux entreprises, l’employabilité des jeunes passe également par un accompagnement visant à les intégrer rapidement et efficacement au monde de l’entreprise.


Quelles aides pour s’orienter vers des métiers d’avenir ?


Les pouvoirs publics ont mis en place des dispositifs pour permettre à chaque jeune de sortir du système scolaire avec une qualification utile et recherchée par les recruteurs. Le plan "1 jeune, 1 solution" s’inscrit totalement dans ce cadre et prévoit notamment :

  • Une orientation vers des métiers d’avenir (numérique, transition énergétique, relocalisation, etc.) et des secteurs porteurs en recherche de profils qualifiés et de savoir-faire bien spécifiques selon les régions ou les bassins d’emploi. Des parcours personnalisés d’accès à l’emploi permettent aussi de développer des compétences notamment par l’intermédiaire des missions locales pour les jeunes sortis très tôt du système scolaire.
  • Un Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) visant à renforcer les places de formation disponibles pour les jeunes sans qualification. Le Contrat Initiative Emploi Jeunes (CIE Jeunes) permet par ailleurs un retour à l’emploi pour certains jeunes ayant des difficultés d’insertion professionnelle. Les entreprises peuvent bénéficier d’une aide annuelle pouvant aller jusqu’à 8 682€ pour l’intégration et la formation de ces profils.
  • Un accent porté sur la formation dans le numérique notamment dans les CFA.
  • Une égalité des chances dans l’accès à l‘emploi avec le programme « Cordées de la réussite » pour favoriser l’accès à l’enseignement supérieur des jeunes issus de ZEP ou encore le dispositif « Emploi Franc+ » pouvant concourir à la démarche RSE des entreprises.


L’objectif de ces dispositifs d’accompagnement est de mettre à disposition des entreprises des profils répondant à leurs besoins actuels et futurs et de faciliter en dernière instance une intégration durable sur le marché du travail.


Alternance et inclusion des jeunes : quels avantages pour l’entreprise ?


L’embauche des jeunes représente une opportunité intéressante pour les entreprises et notamment le recours à l’alternance qui offre des avantages au quotidien comme sur le long terme. L'alternance pour un employeur représente :

  • La réponse à un besoin de main-d’œuvre qualifié : le recrutement en alternance s’ajuste aux besoins de recrutement. Il met à disposition des entreprises des profils qualifiés ayant acquis des compétences spécifiques dans votre domaine d’activité ou sur un poste précis. Il permet également de répondre à des situations de pénurie de main-d’œuvre pour certains secteurs d’activité. 
  • Un coût du travail maîtrisé : la rémunération d’un alternant est avantageuse pour les entreprises. En fonction de différents critères, elle varie de 25 à 78% du SMIC pour le contrat d’apprentissage et de 55 à 100% du SMIC pour le contrat de professionnalisation. D’importantes exonérations de charges patronales et de cotisations sociales rendent également ces dispositifs très attractifs pour les employeurs. 
  • Une prise de risque limitée : le contrat d’alternance est limité dans le temps (de 1 à 3 ans pour le contrat d’apprentissage et de 6 mois à 1 an pour le contrat de professionnalisation). Il garantit donc plus de souplesse par rapport au contrat en CDI et vous laisse du temps pour anticiper une création de poste. 
  • Un regard nouveau sur votre activité : engager un alternant permet de bénéficier d’un regard extérieur neuf sur votre activité et pourquoi pas de repenser certains modes de fonctionnement à l’aune des évolutions technologiques particulièrement bien assimilées par les jeunes générations.
  • Un outil de GPEC : le contrat d’alternance permet de préparer l’avenir et de faire monter progressivement en compétences des jeunes qui pourront à terme intégrer définitivement vos équipes.

Manpower accompagne les jeunes pendant et après leurs études.


Dans ce contexte si particulier, le travail temporaire et l’alternance représentent un véritable tremplin pour faire ses premiers pas dans le monde professionnel et acquérir de l’expérience pouvant mener à terme à un contrat durable. 


L’emploi des jeunes est au cœur des préoccupations de Manpower. Nous sommes aux côtés des entreprises qui souhaitent renforcer leurs effectifs. Manpower est mobilisé depuis toujours pour favoriser l'emploi des jeunes, l'insertion professionnelle, la reconversion et le développement des compétences. Avec un réseau unique d'agences et de cabinets de proximité partout en France, Manpower assure l’emploi dans les territoires et accompagne chaque année des milliers de jeunes et d’étudiants dans leur insertion professionnelle en les mettant en contact avec des entreprises localement. En 2020, Manpower a accompagné 2 372 salariés intérimaires dans leur formation en alternance et plus de 4 000 entreprises dans le recrutement de leurs (futurs) talents.

Manpower s'engage également pour l'emploi des jeunes talents grâce au Volontariat Territorial en Entreprise (VTE). Piloté par Bpifrance, le VTE est un dispositif du plan 1jeune1solution qui encourage les PME et ETI à impliquer les jeunes dans leurs projets de développement et de transformation. Il permet de recruter un étudiant ou jeune diplômé en alternance, CDD et CDI, sur un poste à fort enjeu (expérience « bras droit », en finance, en innovation de produit ou de méthode, en communication un poste à fort enjeu (expérience "bras droit", en finance, en innovation de produit ou de méthode, en communication, sur la RSE…), et peut donner accès à des aides à l'embauche complémentaires.

 

Vous pouvez finaliser rapidement votre projet de recrutement de jeunes talents en vous rendant sur le Portail Entreprises de Manpower dédié aux recruteurs et bénéficier de la solution Référence Intérim, mise à la disposition des TPE/PME comme des grandes entreprises


Nous réalisons une prise en charge complète allant de l’assistance au recrutement (sourcing, présélection, évaluation) à la gestion de vos contrats d’alternance : Manpower, employeur de l’apprenti assure l’organisation de la formation (de l’intégration au diplôme), l’ingénierie pédagogique, le tutorat et la gestion administrative.


Quelle que soit votre problématique sur l’embauche des jeunes, nous saurons vous accompagner.

Contactez nos conseillers Manpower ! 
 

Articles populaires

CDI

Description SEO : Search Engine Optimization en anglais,on parle aussi de référencement ...

En savoir plus
blog1
X
CDD CDI

RECRUTEMENT SUR MOBILE. Aussi appelé m-recrutement, il représente depuis quelques années une tendance en plein essor. Alors...

En savoir plus
La relance de l'emploi passera par l'alternance : 3 raisons de recruter maintenant
Actus & tendance Gestion RH Nos conseils PME

Recruter en alternance pour créer les compétences : quelles clés de réussite pour les PME et grandes entreprises ? Découvrez nos conseils et bonnes pratiques, ainsi que les pièges à éviter pour sécuriser vos recrutements.

En savoir plus