Banque et Assurance : la course aux Talents ne faiblit pas début 2021


Banque et Assurance : la course aux Talents ne faiblit pas début 2021

Chaque trimestre, le baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi en France affiche les intentions d’embauche des entreprises dans 10 secteurs d’activité et nos 5 grandes régions. C’est un indicateur attendu de ce que réserve le marché du travail ces prochains mois. Zoom sur les tendances et enjeux majeurs du secteur de la Banque et Assurance avec nos experts.

Cécile Vallon-Place, Responsable grands comptes chez Manpower, analyse les dernières prévisions de notre étude au regard de ce qu’elle observe sur le terrain en matière de travail temporaire, comme de recrutement en CDD, CDI et alternance en ce début d’année 2021 :
 

Emploi2021_BanqueAssurance_Experte_Manpower

"Les derniers mois ont été marqués par un volume d’activité inférieur à la normale, recul qu’on évalue à 30%. Certains de nos clients ont aujourd'hui un œil plus vigilant sur les dépenses liées aux recrutements. Mais pour d’autres, le volume de recrutement n’a pas faibli. Le besoin est là, malgré la crise."

La crise ne remet pas en cause
les attentes du secteur

Cette situation s’explique en partie par les mesures de soutien à l’économie et l’emploi adoptées par le gouvernement. Dans certains établissements, cette politique s’est traduite par une hausse temporaire des effectifs, afin de traiter les nombreux prêts garantis par l’Etat (PGE).

Mais le recours continu à l’emploi en travail temporaire notamment s’explique surtout par la poursuite de chantiers structurants engagés avant la crise du Covid-19. Ce qui n’était encore, il y a dix ans, qu’une petite musique de fond, est devenu la partition sur laquelle se joue l’avenir du secteur. Tout change à vitesse grand V : le rôle de l’agence bancaire, la relation client, l’importance du back-office dans l’harmonisation des données et la compréhension des clients. Ici comme ailleurs, le maître mot est digitalisation.

La profondeur de la transformation en cours a fait émerger un besoin en compétences spécifiques. Des profils à l’aise avec le numérique, travaillant en mode projet, à même d’instiller des changements rapides et de les diffuser au sein d’une équipe. Face à cette exigence mêlant expertise et agilité, l’intérim et le CDI-intérimaire se sont imposés comme des solutions avantageuses pour les entreprises du secteur.

Le recrutement de salariés en travail temporaire s’y distingue ainsi par le haut niveau de qualification attendue :

"Il nous arrive encore de mettre en mission des profils Bac à Bac +2, traditionnellement associés aux fonctions d’accueil, explique Cécile Vallon-Place, mais c’est de plus en plus rare. Désormais, les CV les plus recherchés sont de niveau Bac +5, à l’aise avec une large palette de tâches et une réglementation de plus en plus sophistiquée."
 
            

Misez sur l’efficacité,
contactez notre conseiller personnel pour accompagner votre stratégie de développement :
             
            
Contactez-nous
             
            

Des profils d’experts très demandés

Pour ce type de poste, l’offre est aujourd'hui supérieure à la demande. A la tension spécifique au secteur Banque et Assurance, vient s’ajouter un deuxième ressort de rareté : l’appétence du marché pour les métiers de la relation client, avec une valorisation des profils dits "empathiques". C’est encore plus vrai pour l’assurance, qui mise énormément sur la relation d’un point de vue business. Au point que le recours au travail temporaire, même s’il est moins fréquent que dans la banque, est désormais répandu avec un niveau d’exigence particulièrement élevé.

La crise économique tant redoutée ne devrait pas changer la donne de ce point de vue-là. Le secteur bancaire est relativement solide, il jouit de la confiance des épargnants et s’est déjà largement restructuré après la crise de 2008. Côté recrutement sous toutes formes d’emploi, les signaux sur le terrain en ce début d’année 2021 laissent augurer des besoins équivalents à ceux de 2020, voire supérieurs.

Pour répondre à cette demande, les équipes de Manpower accompagnent nombre de talents susceptibles d’être positionnés à tout moment, pour renforcer un projet au long cours ou dans le cadre d’une opération spéciale. Ils sont aujourd'hui plus de 500 experts mobilisables, bénéficiant d’un CDI-intérimaire : un dispositif de "flexisécurité" à la fois sécurisant et flexible pour ces Talents qui envisagent leur carrière en dehors des sentiers battus.
 

Manpower_RelationClients

 

Zoom sur le programme MyPath/Agent des Talents

Un pool de Talents accompagnés
au plus près des besoins du marché

Sébastien Passarini est consultant expert du secteur bancaire chez Manpower en Ile-de-France. Il accompagne ses Talents Manpower au quotidien, identifie et calibre pour eux des missions chez le client, à la manière d’un agent.

"Ce sont pour la plupart des jeunes diplômés. Certains veulent goûter au terrain avant de s’engager sur le long terme. Il arrive qu’en trois ans, ils travaillent dans trois entreprises différentes, à des postes variés. Ce qu’ils accomplissent dans ce laps de temps très court prendrait deux à trois plus de temps s’ils suivaient le parcours traditionnel. En cela, l’intérim constitue un formidable accélérateur de carrière."
 

Agent de Talents, Sébastien Passarini revendique également une casquette de coach. L’une de ses missions consiste à muscler en permanence les compétences de ses protégés, dans un secteur où le volet réglementaire revêt une importance déterminante.

Dans le cadre de leur parcours MyPath, les collaborateurs Manpower se voient offrir la possibilité d’obtenir une certification AMF (Autorité des Marchés Financiers), en plus de formations recherchées liées aux types de crédit ou à la conformité des transactions financières. Ces programmes sont co-construits avec les organismes de formation et les banques elles-mêmes, afin de coller au plus près des réalités opérationnelles.

Derrière cette attention constante accordée au niveau d’expertise, le secteur se montre sensible à d’autres paramètres, comme celui de l’égalité d’accès à l’emploi :

"En 2021, souligne avec fierté Cécile Vallon-Place, nous comptons œuvrer avec la mission handicap Manpower pour accompagner davantage de personnes éloignées de l’emploi. Un objectif qui nous tient à cœur, auquel le secteur bancaire est également réceptif. Cela tombe bien, car le travail en back-office leur offre de nombreuses opportunités."
 

Pour suivre toute l'actualité RH dans nos secteurs avec Manpower, abonnez-vous :

Newsletter Infos RH

Articles populaires

Actus & tendance CDD CDI Gestion RH

En cette période où la digitalisation est une réponse attendue face à la crise sanitaire, Manpower aide à relever le grand défi de la fibre optique via le recrutement de collaborateurs en intérim, CDI, CDD et alternance pour ses clients.

En savoir plus
Fibre optique : pour accélérer le déploiement, Manpower recrute et forme vos talents
COVID19
Actus & perspective

Crise du Covid-19


Avec plus de 36 000 salariés intérimaires formés en 2019, Manpower propose historiquement de nombreux dispositifs et...

En savoir plus
CDI

Description SEO : Search Engine Optimization en anglais,on parle aussi de référencement ...

En savoir plus
blog1