Les entreprises françaises entament l’année 2024 avec des intentions d’embauche en retrait


Les entreprises françaises entament l’année 2024 avec des intentions d’embauche en retrait

[Cet article est une synthèse d'un contenu initialement publié par ManpowerGroup France].

Au début de l’année 2024, seulement 32 % des entreprises prévoient d’augmenter leurs effectifs, contre 42 % au trimestre précédent. La prévision nette d’emploi est de +19 %, toujours positive, mais en baisse également. Des chiffres qui reflètent la crise économique qui s’installe, à laquelle les entreprises françaises n’échappent pas. Décryptage du dernier baromètre ManpowerGroup des intentions d’embauche, pour la période janvier – mars 2023.

Il est intéressant de noter que la part des entreprises (13 %) projetant de réduire leurs effectifs début 2024 reste stable. Elles étaient déjà 14 % au premier trimestre 2023, et cette part avait même grimpé jusqu’à 19 % l’été dernier. Si les dirigeants d’entreprises ralentissent le rythme de leurs embauches, ils ne semblent pas pour autant s’attendre à des difficultés prolongées. La moitié d’entre eux (51 %) jugent le statu quo préférable. La prévision nette d’emploi qui en ressort s’établit à +19 % en données brutes, sur la période janvier-mars 2024. Cela représente une baisse de 9 points par rapport au dernier trimestre de 2023 et de 8 points en un an.

Des intentions d'embauche à la baisse pour le début de l'année 2024

Des intentions de recrutement qui diminuent avec la taille de l’entreprise

En tête de liste, les groupes de très grande envergure, employant entre 1 000 et 4 999 salariés, affichent un optimisme exceptionnel avec une prévision nette d’emploi de +41 %. Ce chiffre, en hausse de 13 points par rapport au trimestre précédent, surpasse également les résultats de la même période l’année précédente de 8 points.

Les grandes entreprises, comptant entre 250 et 999 salariés, qui menaient le classement le trimestre dernier, se placent désormais en deuxième position. Leur prévision nette d’emploi s’établit à +32 %, un recul de 7 points par rapport au trimestre précédent et de 10 points par rapport à la même période l’an passé. Les entreprises de taille moyenne, de 50 à 249 salariés, ont une prévision nette atteignant +15 %, en baisse de 17 points par rapport au dernier trimestre 2023, et de 8 points en comparaison annuelle.

Pour les petites PME, employant de 10 à 49 salariés, la tendance à la baisse se poursuit. Leur prévision nette d’emploi est de +12 % pour ce trimestre, soit une diminution de 4 points par rapport au trimestre précédent et une chute considérable de 19 points en glissement annuel. Enfin, chez les TPE de moins de 10 salariés, la prévision nette d’emploi est de +10 %. Ce qui représente une légère hausse de 3 points en l’espace d’un an, mais une baisse de 8 points par rapport au trimestre précédent.

Découvrez l’analyse complète de ManpowerGroup France

Les projets de recrutement varient selon les régions

Les projets de recrutement varient selon les régions

L’Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte d’Azur ont des perspectives très encourageantes (+28 %), tandis que la Nouvelle-Aquitaine affiche une prévision nette de +26 % et les Pays de la Loire de +24 %. En revanche, certaines régions connaissent une situation moins favorable. En Bretagne, par exemple, les perspectives sont neutres : 24 % des entreprises envisagent d’embaucher, mais un pourcentage équivalent prévoit de réduire leurs effectifs, résultant en une prévision nette d’emploi nulle. La Normandie, quant à elle, affiche un solde net de +2 %.

Les autres régions françaises prévoient des performances moyennes, allant de +11 % pour le Centre-Val de Loire à +16 % pour l’Occitanie et l’Île-de-France. Cependant, dans le cas de la région parisienne, des fluctuations importantes sont à prévoir en 2024 en raison, bien sûr, de l’organisation des Jeux Olympiques, qui devraient entraîner des variations significatives des besoins en main-d’œuvre dans divers secteurs d’activité.

Les secteurs des Technologies et de la Communication toujours très dynamiques, le Commerce à la peine

Le secteur des Technologies de l’information, avec une prévision nette d’emploi de +30 %, soit une baisse de 8 points en un trimestre et de 5 points en un an, demeure en tête des domaines d’activité les plus dynamiques en France, malgré ce léger recul. Stimulé par les avancées constantes en matière de nouvelles technologies, il continue de croître et d’embaucher.

Le secteur Communication et services, qui affiche également une prévision nette d’emploi de +30 %, connaît une baisse légère de 2 points depuis le dernier trimestre 2023. Néanmoins, il affiche une croissance remarquable de 22 points en rythme annuel.

Concernant l’Énergie, la prévision nette d’emploi est de +24 %, retrouvant plus ou moins son niveau de l’an passé à la même période. Ce ne sont pas les offres qui manquent, des milliers de postes sont à pourvoir pour soutenir la transition énergétique, mais plutôt les candidats. Tant et si bien que les entreprises du secteur semblent privilégier la formation interne pour développer les compétences nécessaires.

En revanche, du côté des Biens de consommation et services, l’atmosphère est bien plus morose, avec un solde net des intentions d’embauche de seulement +8 %, -18 points en un trimestre et en chute de 20 points en l’espace d’une année. Ce qui n’est guère étonnant, car les commerces de proximité traversent un moment difficile, avec un chiffre d’affaires en diminution malgré la hausse des prix.

Dans les Transports, la logistique et l’automobile, la prévision nette d’emploi de +23 % est soutenue et prévisible tant les besoins en nouvelles compétences sont importants dans ce secteur. Toutefois, ce solde net est en baisse constante depuis un an (-14 points par rapport au dernier trimestre et -18 points par rapport à l’année passée).

Les résultats du baromètre en vidéo

Vous souhaitez être accompagné dans vos besoins RH ?

Contactez nos conseillers

Articles populaires

La transition écologique a, et continuera ainsi à avoir, de nombreux impacts dans le monde du travail. Décryptage dans la nouvelle étude ManpowerGroup "l'évolution du monde du travail face à la transition écologique".

En savoir plus
Etude. La transition écologique au cœur de la transformation du monde du travail
Actualités RH Recrutement Secteurs

Entre opportunités à saisir et grandes transformations : qu’en est-il du secteur aéronautique en 2024 ? Quelles perspectives pour les professionnels et talents du secteur, et quels défis à relever ? Décryptage d’une filière pleine d’avenir et en grande transformation.

En savoir plus
[Décryptage] L’aéronautique : un secteur dynamique aux nombreuses opportunités en 2024
VIDEO. Hutin & Manpower : mobilisés pour la montée en compétences des Talents de l’agroalimentaire
Actualités RH Gestion RH Recrutement Agroalimentaire Témoignages clients

De l’intérim vers le CDI : retour sur notre collaboration avec Hutin, filiale française du groupe Hochland, acteur majeur de l'industrie agroalimentaire fromagère.

En savoir plus